Silence... on tourne ! Depuis le premier film des frères Lumière, la fessée a enrichi le patrimoine cinématographique des réalisateurs. Fort en émotions, cet acte qui se veut punitif au départ peut prendre une connotation érotique et servir d'exutoire entre adultes consentants. De John Ford aux frères Cohen en passant par les scénaristes de tous les pays du monde, la tentation d'exposer sur l'écran blanc de nos fantasmes cet acte majeur d'amour a souvent titillé les plus grands partenaires du cinéma populaire, érotique ou X. Je vous propose de revisiter quelques-unes des fessées les plus fameuses tournées au grand vent de l'histoire du cinéma. Silence... on fesse !

lundi 2 mai 2011

La fessée (1976)

Combien sommes-nous à être tombés sous le charme d'Emmanuelle Pareze, jeune comédienne conquise par les films osés et qui assuma parfaitement son rôle dans le film de Claude-Bernard Aubert (alias Burd Trabanree "La fessée", réalisé en 1976 ? A sa sortie en salle, plus d'un million de personnes se déplacèrent pour voir sur grand écran une dizaine de jeunes actrices prestement allongées sur les genoux d'Antoine Fontaine et recevoir une fessée magistrale après un déculottage rapide. Il faut croire qu'un grand nombre de cinéphiles avertis était déjà conquis par les scènes de correction infantile administrées à de grandes femmes adultes, au grand dam des féministes convaincues... N'allez surtout pas penser que ce film entrait dans la catégorie des productions porno de l'époque, avec ce que ce terme comporte de scènes glauques et parfois immondes. Non, "La fessée" prenait au dépourvu ce monde là, en utilisant à bon escient une pratique seulement réservée aux couples avertis dans l'intimité de leur foyer. La qualité de l'image, le choix des dialogues contribuèrent beaucoup au succès de ce long-métrage, salué comme il le mérite par tous les publics, américains compris.On n'a pas fait mieux depuis dans ce domaine si prenant de la fessée au cinéma.

5 commentaires:

  1. Une magnifique fessée. J'adore ça manière de claquer les fesses. Un maestro.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Mirabelle mais ce n'est pas moi qui eut le bonheur de tourner pareille scène, hélas...

    RépondreSupprimer
  3. I agree with mirabelle33. I like the way he works her buttocks. Great rhythm with his hand spanks. A first class spanking !

    Rich Spankman

    RépondreSupprimer
  4. One of the most beautiful spanking scenes ever made. Pure erotically sexual spanking of a naughty women, whose evening gown is raised, her panties taken down, and spanked over a hundred times with a man's hand, on her naked rear end.

    RépondreSupprimer
  5. Une fessée de très grande qualité. Impitoyable et bien rythmée, sans ambiguîté puisqu'elle est déculottée mais pas déshabillée. Même si dans le film il finira par la baiser devant son mari.

    RépondreSupprimer